Vers la fin des offres sur mesure chez OAB ?

La direction d’OAB vient de nous présenter sa nouvelle approche business, résolument orientée « produit ». Alors qu’OAB était jusqu’à ce jour, et historiquement, majoritairement orienté « Offre Sur Mesure » (OSM).

Le but non avoué de cette nouvelle approche : transférer dans NRS les activités produits, historiquement développés chez Orange SA. Un gain évident pour la maison mère qui paiera encore moins cher le développement de ses produits dans la filiale low-cost qu’est OAB et la poursuite du transfert des salariés Orange SA vers les filiales NRS. Une perte, par contre, pour les salariés d’Orange SA qui voient avec inquiétude leurs statuts remis en cause et leurs activités s’évaporer.

Certains salariés OAB, attachés au développement sur mesure, nous expriment aussi leur inquiétude : « nous n’avons plus notre place ici » regrettent-ils. Pour ceux qui adhèrent à la logique « produit », pourquoi ne peuvent-ils pas bénéficier du même statut social que leurs collègues d’Orange SA ?

 

 

« ISBI » déjà « HAS-BEEN » ?

Un peu plus d’un an après la dernière réorganisation d’ISBI, le service se réorganise à nouveau !

Devant une architecture déjà complexe à comprendre, avec des salariés qui décryptent avec peine l’organisation et qui parfois ignorent le nom de leur N+2, nous apprenons aujourd’hui qu’ISBI va être réorganisé et peut-être changer de nom.

Au-delà du bien (ou mal) fondé de cette énième « refonte », nous déplorons que la direction ne prennent pas leçon du catastrophique « plan Next » d’Orange d’il y a quelques années, qui était également basé sur une réorganisation permanente des services et qui a valu au Groupe de faire la une des journaux pour les dramatiques événements que l’on connait.

Ce qui justifie qu’« ISBI » est déjà « has-been » ? Mettre ISBI en adéquation avec une approche produit, le produit étant, selon le directeur d’ISBI, l’« élément ultime » du développement logiciel. Une sorte de Saint Graal…

Pour l’heure, la présentation de la direction reste très abstraite et carencée, et ne permet pas de rendre compte des impacts réels sur les salariés. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés sur les conséquences concrètes de cette réorganisation dès que nous en aurons connaissance.

 

Valbonne OAB : Délocalisation des activités en Tunisie

A l’occasion de notre récente visite de l’agence de Valbonne, nous avons appris qu’un certain nombre de salariés OAB, ceux qui travaillent sur les clients lourds, voyaient leurs activités transférées vers la Tunisie. Nous avons interrogé la direction. Celle-ci a confirmé. Elle nous a aussitôt précisé que c’était le choix du client. Sous-entendu, OAB n’a pas de prise quant à ce choix… Après enquête, la réalité est toute autre. En effet, la direction d’OAB a simplement omis de nous préciser que ce fameux « client » n’était autre que notre maison-mère et donneur d’ordre, à savoir Orange !

Ces délocalisations de nos emplois dans des pays à bas coûts est donc une politique Groupe… Un prélude à un transfert plus massif ? Le transfert des salariés d’Orange SA vers ses filiales nationales low cost telle OAB, ne suffit-il pas ? Faut-il maintenant délocaliser à l’étranger ? Est-ce cela le « contrat social Orange » ?

A l’heure où le chômage explose en France et alors que la direction d’Orange se dit socialement responsable, est-ce bien raisonnable ? …