Le Comité d’Entreprise OAB

NAO, ASC, OCEAN, …

 

En direct des Activités Sociales et Culturelles (ASC)

Poursuite de l’OAB CE tour : Après la tournée organisée par vos élus sur les petites agences de OAB, nous nous proposons maintenant de rendre visite aux salariés des agences de Rennes, Nantes, Lyon, Paris et Valbonne, durant les mois de mai et juin. Notre objectif est de présenter les différentes activités du CE, de préciser leur fonctionnement et de recueillir vos avis et vos questions. Nous vous communiquerons les dates dès que celles-ci seront définies.

Projet de randonnée d’une semaine de type trek avec nuits en refuge : Niveau d’effort moyen, avec 7 heures de marche par jour pour 1200m de dénivelé. Deux destinations et deux dates différentes sont retenues, à priori les Alpes et les Pyrénées, départ fin août et début septembre. Une subvention moyenne de 300€. Si vous êtes intéressés, préparez-vous. Il s’agit d’une activité nationale, donc ouverte à tous ! Les inscriptions débuteront le 19 avril et le nombre de participants très limité : 1 5 personnes pour les 2 voyages.

Projet d’un voyage moyen-courrier à la rentrée, encore à définir.

Corbeille de fruits à distribuer sur chaque site mi-juin.

EURO 2016 : Concours de pronostic. Les gagnants se verront récompensés par un lot !

 

 

Quand OCEAN et ex-DMI se réorganisent au sein d’une seule entité

Suite au rachat de la société OCEAN par Orange, OAB se retrouve maintenant avec 2 offres de gestion de flotte (autrement appelées Fleet Management), l’autre offre étant développée par nos collègues ex-DMI basés  à Marignane. Si la direction certifie que son but est de combiner les forces des uns et des autres, voici les principales mesures envisagées :

  • Les deux structures seront regroupées dans une seule entité, sans impact sur l’emploi selon le nouveau directeur d’OCEAN, avec un pilotage global et unifié et du management à distance.
  • La plate-forme de convergence retenue sera celle d’OCEAN car elle répondrait mieux aux enjeux.
  • Un pas de plus vers le sur-mesure (mais pas trop !) par rapport à ce qui se fait aujourd’hui, le but étant de faire évoluer le produit tout en limitant les demandes clients trop spécifiques.
  • Au niveau commerce, il est décidé d’établir un modèle de vente directe en deux pôles, un pôle terrain et un pôle sédentaire. Le réseau de distribution indirect sera progressivement fermé sur le périmètre France.
  • Les fonctions administratives et financières seront regroupées au sein d’une direction DAF en partenariat avec les Centres de Services Partagés de NRS (risque de surcharge du CSP de NRS déjà en sous-effectifs !).

 

NAO 2016 : coup d’envoi à OAB !

Les négociations NAO 2016 sur NRS sont terminées. Pour rappel, il en ressort :

L’exclusion d’emblée d’une partie des salariés, pas d’augmentation générale, une assiette de calcul d’enveloppe qui exclut les primes et les parts variables…

Elles se poursuivent maintenant au niveau de chaque filiale. Les dates pour OAB sont déjà connues : première réunion le jeudi 14 avril.

Nous rappelons les mesures salariales de 2015 : 1,68% d’enveloppe totale (pourcentage de la masse des salaires des « éligibles ») décomposée comme suit : 1,45% d’augmentations managériales, 0,05% au titre de l’égalité professionnelle, 0,18% au titre des NAO 2007. En CE, la direction n’était pas en mesure de nous donner le montant en euros des enveloppes…

Quel sera le montant de l’enveloppe des NAO 2016 ?

Négo temps de travail : basculement forcé des cadres autonomes en cadres intégrés

Au cours du dernier CCE qui s’est tenu le 31 mars (jour de grève), la direction de NRS nous a présenté le nouvel accord sur le temps de travail. Entre autres mesures, cet accord prévoit de basculer un grand nombre de cadres autonomes (forfait-jours) en cadres intégrés (37h/sem), sans leur demander leur avis. Plus de 400 personnes seraient potentiellement concernées.

Si nous pensons qu’un salarié sans réelle autonomie (pas de gestion « libre » de son temps, ni d’encadrement) doit être cadre intégré, ceci afin d’éviter les dérives de temps de travail et se faire payer des heures sup’… par contre, il s’avère que pour certains cadres autonomes, cette mesure forcée, sans contrepartie, est vécue comme une rétrogradation et un préjudice tandis qu’elle les assujettit aux horaires collectifs contre leur volonté.

De plus, rien ne garantit que demain les heures sup’ seront effectivement payées, car l’accord sur le temps de travail NRS semble remettre en cause leur paiement ! En effet, il omet volontairement de préciser que les heures sup’ seront comptabilisées et payées de façon mensuelle, alors que c’est l’usage aujourd’hui. Ce qui laisse supposer que demain il pourra être procédé à un lissage annuel des heures sup’ (voire sur 3 ans comme le recommande le projet El Khomri). Ce qui reviendrait à ne plus payer aucune heure sup’ ! A ce jour, la direction se défend d’une telle idée… A bon entendeur…

Pour la direction, c’est « tout bénéf » car il ne sera plus nécessaire de respecter les minima salariaux de certains cadres autonomes (120% des minima conventionnels).

Sur le droit à la déconnexion, la direction a anticipé sur le projet de loi en proposant une charte (décision unilatérale), transformant le droit du salarié en devoir de déconnexion. Ce qui revient à transférer la responsabilité de l’employeur vers le salarié…

La CGT NRS ne signera pas cet accord, car moins disant pour les salariés et sans aucune plus-value.

Malheureusement, si la CFE-CGC et la CFDT le signent, ce qui serait le cas aux dernières nouvelles, ces mesures s’appliqueront à tous !

Pour éviter les contestations et mieux faire passer la pilule, la direction compte faire une grande opération de com’, avec diffusion de « motion designs » (néologisme de clip vidéo).

Serez-vous dupe ?...