Bilan NAO 2015

L’enveloppe 2015 sur OAB SAS était de 1,54% de la masses des salaires fixes des salariés éligibles, soit environ 1,1 M€ (source NRS).

Sur un effectif d’environ 1 900 salariés, 1 592 ont été jugés éligibles (obligation de présence sur toute l’année N-1 alors que les augmentations sont décidées et effectives au S2 de l’année N…) et 1 180 ont été augmentés. Donc près de 40% de l’effectif n’a pas été augmenté.

 

 

Négociation en 2016 ?

Les « négociations » sur le périmètre de l’UES NRS se sont soldées par un échec, aucun syndicat ne signera la proposition de la direction, ni le PV de désaccord car il n’y a jamais eu de négociation.

Sur OAB les réunions sur les NAO ont commencé le 21 avril par la présentation d’un bilan de la mise en œuvre des NAO 2015 (chiffres différents du bilan NRS). La dernière réunion s’est tenue le 23 mai.

La direction n’a quasiment rien lâché lors des réunions alors que, par votre travail, OAB a atteint 97% des objectifs. Donc pour 3% sous les objectifs ambitieux fixés par OBS (!), la direction s’est arcboutée et n’a pas daignée prendre en considération nos revendications (minimum d’augmentation générale, revalorisation minima NAO 2007, jour d’absence enfant malade, etc.).

Il s’agit finalement d’une mascarade de négociation, essayant de donner l'illusion qu'il y a un « dialogue social » entre « partenaires » … Nous ne sommes pas dupes !

 

EURO 2016 : faites vos pronostics !

Le concours organisé par le CE est ouvert à tous, à condition d’ouvrir un compte « Scorecast » (c’est gratuit). Les 40 meilleurs pronostiqueurs recevront un lot.

Le coup d’envoi est imminent !

 

Le CE OAB Tour

Sur les sites de Rennes, Nantes, Lyon, Paris et Valbonne (courant juin). L’objectif est de vous présenter les activités sociales et culturelles (ASC) et leur fonctionnement.

 

Voitures de fonction : attention au renouvellement !

Aujourd’hui, sur les 128 salariés d’OAB bénéficiant d’un véhicule mis à disposition par l’entreprise, 72 disposent d’une voiture de statut et 56 d’une voiture de fonction. Nous rappelons la différence essentielle entre ces deux notions : la voiture de statut ne constitue pas un avantage en nature, ce n’est pas un élément de rémunération au sens du code du travail et par conséquent,… le véhicule de statut peut être supprimé à tout moment sur décision managériale et sans justification, ou bien être remplacé par un véhicule de moindre valeur. A bien méditer pour les actuels possesseurs d’une voiture de fonction, lorsque viendra l’heure du renouvellement et que la RH vous proposera avec insistance de passer à la voiture de statut, … soi-disant sans impact ! Sachez que rien ne vous oblige d’accepter !

Le Comité d’Entreprise OAB

NAO, ASC, OCEAN, …

 

En direct des Activités Sociales et Culturelles (ASC)

Poursuite de l’OAB CE tour : Après la tournée organisée par vos élus sur les petites agences de OAB, nous nous proposons maintenant de rendre visite aux salariés des agences de Rennes, Nantes, Lyon, Paris et Valbonne, durant les mois de mai et juin. Notre objectif est de présenter les différentes activités du CE, de préciser leur fonctionnement et de recueillir vos avis et vos questions. Nous vous communiquerons les dates dès que celles-ci seront définies.

Projet de randonnée d’une semaine de type trek avec nuits en refuge : Niveau d’effort moyen, avec 7 heures de marche par jour pour 1200m de dénivelé. Deux destinations et deux dates différentes sont retenues, à priori les Alpes et les Pyrénées, départ fin août et début septembre. Une subvention moyenne de 300€. Si vous êtes intéressés, préparez-vous. Il s’agit d’une activité nationale, donc ouverte à tous ! Les inscriptions débuteront le 19 avril et le nombre de participants très limité : 1 5 personnes pour les 2 voyages.

Projet d’un voyage moyen-courrier à la rentrée, encore à définir.

Corbeille de fruits à distribuer sur chaque site mi-juin.

EURO 2016 : Concours de pronostic. Les gagnants se verront récompensés par un lot !

 

Si vous avez reçu un avenant concernant votre part variable,

vous êtes concernés par cette information !

 

La direction d’OAB propose actuellement à tous les salariés éligibles de signer un avenant à leur contrat de travail concernant leur part variable. Sont en principe éligibles les commerciaux, les managers, les directeurs de projets et les chefs de projet seniors.

Cet avenant stipule en particulier que les objectifs seront désormais fixés unilatéralement par l’employeur et qu’ils seront simplement notifiés au salarié en début de période.

L’employeur se donne ainsi « carte blanche » pour ne pas payer tout ou partie de la part variable.

Comment ? En fixant par exemple des objectifs inatteignables une fois pour toute, que le salarié aura bien du mal à contester, puisqu’en signant cet avenant, il a accepté une les objectifs qui lui seront fixés dans le futur.

C’est une nouveauté.

Jusqu’à présent, les objectifs étaient co-validés par le salarié et son N+1. Désormais, le salarié n’aura plus son mot à dire.

 

Objectifs commerciaux 2016 inatteignables

Plusieurs commerciaux nous ont alertés en ce début d’année sur les objectifs commerciaux intenables qu’on leur proposait ! Certains se voient imposer des objectifs de 20 à 30 % supérieurs à ceux de l’année précédente, alors que les moyens et l’environnement commercial n’a pas changé. Est-ce à terme une façon pour la direction de baisser les salaires des commerciaux en réduisant leur part variable ?

 

Préparer son entretien d’évaluation

Le début de l’année, à OAB, c’est la période des entretiens individuels d’évaluation (EI). Si l’entretien peut être utile pour faire reconnaitre son travail et ses compétences, il ne doit pas devenir source de stress pour le salarié. Voici donc quelques informations utiles sur le sujet.

VOS DROITS : Il faut tout d’abord que vous puissiez bénéficier d’un délai de prévenance suffisant par rapport à la date de l’entretien (15 jours est un bon délai) ; être en possession de votre fiche de poste, ordres de missions éventuels et du compte rendu de l’entretien annuel précédent (normalement disponible sur Skillviews) ; bénéficier du temps nécessaire sur son temps de travail à la préparation de l’entretien ; et enfin avoir accès aux objectifs et missions de votre entité, ainsi qu’au catalogue des formations professionnelles.

LE RESPECT de L’INDIVIDU : Les textes en vigueur* précisent que les méthodes et techniques d’évaluation des salariés doivent être pertinentes au regard de la finalité poursuivie. Il en va ainsi pour les informations recueillies qui apprécient l’aptitude professionnelle du salarié. L’entretien est quant à lui confidentiel. Il est clair que la vie privée du salarié doit être préservée. Aucune question ne peut viser la vie personnelle, politique ou syndicale de l’évalué. Les critères comportementaux de « savoir être », dénommés « attitude au travail, agir avec courage, intégrité, respect des valeurs de l’entreprise... » ouvrent également la porte à une appréciation subjective. Ces critères vont à l’encontre du droit d’expression dans l’entreprise et ne libèrent pas la parole, source de diversité et d’échange. *Art L1222-2 et L1222-3 du code du travail

L’ENTRETIEN FINALISE : Le rapport de l’entretien est établi et signé par le supérieur hiérarchique. Il est ensuite présenté au salarié. L’évalué doit bien le relire, car il constitue un élément d’approbation de son année écoulée. Le salarié n’est pas obligé de le signer, et surtout pas s’il est en désaccord avec le contenu et les objectifs fixés. Il peut dans ce cas recourir au niveau hiérarchique supérieur et se faire éventuellement accompagner par un représentant du personnel. Ce document est essentiel, car il peut jouer en faveur du salarié, comme en sa défaveur. Le salarié peut apporter tout commentaire qu’il juge utile en lien avec son travail. De même, le salarié peut utiliser le contenu des appréciations positives pour faire respecter une égalité salariale, son professionnalisme ou démontrer une éventuelle discrimination.