Déclaration préalable CGT au Comité Groupe France du 14 Avril 2015

 

Monsieur le Président du Comité Groupe France,


A l’appel des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, plus de 300.000 salariés, actifs, jeunes et retraités, privés d’emploi, se sont réunis le 9 avril 2015 dans les 86 rassemblements et manifestations en Province et à la manifestation nationale à Paris.


Les manifestants et les grévistes ont exprimé avec enthousiasme et détermination leurs exigences revendicatives en matière de salaire et de pension, d’emploi, d’amélioration des conditions de travail et de la protection sociale, mais aussi pour un développement des services publics qui réponde aux besoins des populations.
Les différentes lois « Sécurisation de l’emploi » ou « Macron », les cadeaux faits au patronat à travers le pacte de responsabilité et le CICE constituent un ensemble de dispositions qui creusent les inégalités et fragilisent la situation des salariés, tandis qu’elles sécurisent les profits des actionnaires.


L’emploi, les salaires et les droits des salariés sont aussi au coeur des préoccupations des salariés du groupe Orange.

 

Comité Groupe France

Déclaration préalable de la CGT

 

 

Pour la délégation CGT il est urgent aujourd’hui de reparler une fois de plus pour le périmètre de cette instance de l’emploi, des salaires, des droits des salariés et des inégalités inacceptables qui structurent les unités qui la composent. Ces thèmes fondamentaux sont au cœur des préoccupations et des frustrations  des salariés du groupe Orange.

 

Avec son plan stratégique Essentiel 2020, Orange, dans la continuité de sa stratégie,  maintient la pression sur les coûts et de fait sur la réduction des effectifs et sur la modération salariale.

Pour l’aspect effectifs ce sont au moins 25 000 personnes qui vont partir à la retraite d’ici 2018 et la direction générale affiche clairement sa volonté de ne remplacer qu’un poste sur trois concernés, au mieux !

 

Face aux potentialités de la Numérisation, la direction choisit d’utiliser les leviers de ces transformations essentielles des activités de production pour maximaliser la productivité en direction de la production de cash (liquidités !). A la conquête d’une productivité toujours croissante en faveur de l’accumulation et de la concentration,  Orange par sa direction (Ses actionnaires décisionnaires et son comex) monopolise cette diffusion de la numérisation vers des objectifs de profits au lieu de l’associer au  développement de l’emploi , des qualifications par la formation ,de la réduction du temps de travail et de l’amélioration des conditions de travail.