Les News CGT Orange-NRS

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

CGT Orange Business Services - NRS

Orange OAB - Apocalypse NAO

Orange Applications for Business

Apocalypse NAO !


Lors de notre passage sur différents sites, un fort mécontentement s’est exprimé de la part des salariés sur la politique salariale et l’accord « Négociation Annuelle Obligatoire » (NAO) proposé par la direction.


La dernière réponse de la direction :

  • 1,45% de la masses des salaries des salariés éligibles (MSE), soit environ 1 M€.

Avec une augmentation minimum de 1,5% et une enveloppe qui comprend également le « comité carrière » le nombre de bénéficiaires sera objectivement très limité !

Pour rappel les dividendes qui seront remontés à NRS seront de 5 M€ soit 7,3% de la MSE !

  • Un budget de primes exceptionnelles de 125 000 €.

Avec un minimum de 500 € il n’y aura que 250 « chanceux » maximum.

  • Un budget « convivialité » de 60 000 € , dont personne ne sait à quoi il va servir concrètement

Sous couvert de faire prévaloir « l’équité par rapport à l’égalité », notre employeur plébiscite les augmentations individuelles qui permettraient de bien « gérer les disparités » ; cela permettrait aussi de mieux reconnaitre la performance individuelle. Vous comprendrez qu’individualisé, le salarié devient fragile et malléable à souhait. Pour l’employeur il faut valoriser le collectif mais pas dans les salaires !

Pour information, seule la CGT NRS a demandé des mesures collectives, comme il en existe à Orange SA.

Lire la suite...

Orange Business Services - OAB - NAO 2015 - dernière réunion

Orange Applications for Business

3ème réunion NAO 2015

Merci à tous !

 

Tout d’abord nous souhaitons vous dire que grâce à vos débrayages du 9 avril et vos près de 500 signatures de la pétition « Marre des cacahuètes », l’enveloppe des NAO 2015 est passée de 0,8 à 1,5% de la masse des salaires fixes, soit au final, une enveloppe de 1 M€. C’est une première victoire !

Néanmoins, nous jugeons que ce résultat est encore insuffisant.

Jeudi 22 mai se tenait la 3ème réunion de « négociations » au niveau OAB.

La direction nous a fait son retour sur les revendications que nous avons porté : rejet de toutes nos demandes.

Il manque donc toujours une mesure collective, pour reconnaitre le travail de chacun d’entre vous, car c’est l’implication collective qui fait marcher l’entreprise, pas quelques individus. C’est ce que vous ressasse le management toute l’année, non ?

Au lieu de cela, la direction se borne à entretenir l’individualisation et le clientélisme au travers d’augmentations exclusivement managériales et sans critères objectifs définis.

Pour enfoncer le clou, la direction porte un budget « animation des sites / convivialité » à 100 k€, sans dire quand et comment il sera utilisé. Pour amuser la galerie et faire passer la pilule ?

Si la pilule ne passe pas vous pourrez en parler à la « commission Bien-être au travail » imaginée par la majorité non-CGT des élus du CE …

Lors de cette réunion nous avons officiellement remis la pétition à la direction d’OAB afin de porter votre voix. A la suite de quoi nous avons quitté la négociation … qui n’en était finalement pas une.

Sachez que d’après le sondage de Great Place to Work, 85% des salariés ayant répondu estiment, comme nous, que la reconnaissance de l’entreprise n’est pas à la hauteur de votre travail*, il est encore temps de se mobiliser pour une autre action !

Il n’y aura pas de prochaine réunion NAO ! Celle du 27 mai a été annulée...

 

* : Notez que la majorité non-CGT du CE n’a pas souhaité vous en informer, conformément aux desiderata de l’employeur.

Orange Business Services - OAB - NAO 2015 - 2ème réunion

Orange Applications for Business

2ème réunion NAO 2015

 

 

Lors de la réunion du 2 mai, pour introduire sa proposition, la direction a annoncé une inflation 2015 à 0 % et une révision des objectifs OAB 2015 à la baisse. Soit, mais les NAO 2015 doivent se baser sur les résultats OAB 2014 qui sont excellents, pas sur l’inflation 2015 ! La direction ayant par ailleurs omis de dire que l’inflation 2014 était de 0,7% (stricte minimum) …

Voici les propositions de la direction :

-        L’assiette de l’enveloppe sera calculée sur la masse des salaires fixes des salariés éligibles (MSF), c’est-à-dire présents du 1ier janvier au 31 décembre 2014, et toujours présents au moment de la distribution en juillet 2015. Soit environ 68,8 M€.

=> Sur 2 000 salariés, combien seront finalement concernés ?

Lire la suite...

Orange - OAB - Compte Rendu CE du 21 avril 2015

Orange OAB

Compte rendu du CE du 21 avril 2015

 

Point sur la situation de FIME

La direction annonce que la croissance de FIME ne sera pas aussi optimiste que précédemment annoncée. Une des raisons : la concurrence s’organise et certains gros clients challengent notre entreprise. Par ailleurs, cette guerre des prix impliquerait une baisse de nos bénéfices.


Retour de l’enquête « Great Place to Work, je positive » !

Compte tenu de la façon très « orientée » et donc contestable des questions de l’enquête « Great Place to Work » (GPTW), le résultat est pourtant très mitigé sur nombre de points cruciaux.

En bref les points qui pêchent à OAB :

-          Problème d’accessibilité et d’ouverture au dialogue des managers. Difficulté de poser des questions et des réponses peu claires de leur part.

-          Problème de responsabilité : on accorde peu de responsabilités aux salariés de l’entreprise.

-          L’encadrement ne tient pas ses promesses. Il y a incohérence entre les discours et les actions de l’encadrement.

-          Insatisfaction des formations. Problème d’utilité des formations

-          Manque de reconnaissance du travail accompli.

-          Les suggestions des salariés ne sont pas suffisamment prises en compte. Elles restent trop souvent lettres mortes.

-          50 % des salariés ne se sentent pas dans un environnement psychologiquement sain (!)

-          Insatisfaction unanime concernant la rémunération et sentiment que les augmentations sont octroyées de façon partiale.

-          Problème de sens du travail réalisé, problème de cohésion d’équipe et de sentiment d’appartenance.

-          Les salariés ne se projettent pas dans l’entreprise sur le long terme.

-          Peu de célébrations de réussites (sauf entre manageurs ?...).

Allez, un point positif tout de même : il existe une certaine solidarité entre nous et une ambiance conviviale.

Quel aurait été le résultat si les questions avaient été plus objectives ?

En tout cas cette étude révèle ce que nous dénonçons depuis des années : manque de reconnaissance, rémunération et partage de la richesse insuffisants.

Ce qui est inouï, c’est que le point rémunération/partage des bénéfices ne figure pas parmi les « axes d’améliorations » indiqué par GPTW !

En clair : la richesse produite va à l’actionnaire, ceci est immuable, il n’y a rien à faire qu’à baisser la tête. Par contre, il faut égayer la vie des salariés et leur faire passer l’envie d’avoir une rémunération qui corresponde réellement à la richesse produite !

C’est ce que font des élus CFE-CGC qui s’activent avec entrain à tenter de convaincre les élus et les salariés sur l’inutilité d’être bien rémunéré …

D’après GPTW et la CFECGC, l’argent ne fait pas le bonheur. Inutile de réclamer du salaire.

Mais alors pourquoi Orange, notre unique actionnaire, ponctionne-t-il autant d’argent des filiales ? Pourquoi le haut management est-il si bien payé ?...


Part Variable Vendeur et Managériale : nouvelles règles d’harmonisation

Dans notre précédent compte rendu (CE de mars 2015), nous vous avons présenté les nouvelles règles d’harmonisation des parts variables vendeurs et managériales.

 

Nous vous informons aujourd’hui des modalités d’application de ces mesures :

-          pour les nouveaux recrutés, le contrat de travail mentionnera l’existence d’une part variable d’un montant fixé en euros et composée d’une part collective adossée à la performance de l’entreprise et d’une part individuelle liée à la performance du salarié avec mention du poids de chacune des deux parts

-          pour les bénéficiaires actuels : proposition d’un nouvel avenant au contrat de travail précisant l’enjeu de la part variable, sa structure et les modalités de fixation des objectifs

-          pour les salariés concernés par une proposition de réintégration et ou diminution de part variable (PVM) : proposition d’un nouvel avenant au contrat de travail précisant les modalités

-          en cas de refus de signature de l’avenant, maintien des dispositions actuelles et « gestion en parc fermé »

-          chaque salarié concerné par une réintégration ou diminution de part variable et refusant la modification de l’enjeu de sa part variable recevra un avenant avec une structure de part variable conforme au projet d’harmonisation

Les avenants seront présentés aux salariés concernés en juin, pour une mise en place en juillet.

L’ensemble des postes techniques se voient aujourd’hui retirer leur part variable. Nous considérons cette mesure comme un signe inquiétant pour l’avenir de nos experts, dont la fonction et les compétences ne sont plus reconnus comme « stratégiques ni autonome » par l’employeur.

 

Bilan NAO 2014

La direction prétend que 77% des salariés de IT&L@bs auraient été augmentés…

Ce chiffre est calculé sur une fraction de l’effectif total, dite « population éligible ».

Un rapide calcul montre qu’en réalité, il n’y a eu que 67% de salariés augmentés sur l’effectif total de l’entreprise. Soit 33% à 0.

Idem pour la population de FIME.

Orange - NRS - NAO 2015 – Désaccord

 

NAO 2015

Fin négociations NRS


La direction a proposé un PV de désaccord actant la fin de la négociation sur l'UES NRS car les trois syndicats ont trouvé les propositions trop basses.

Par rapport à la dernière réunion du 25 mars, la direction a revu à la baisse ses dernières propositions :

  • non-cadres : 1% (au lieu de 1,4%) ;
  • cadres : 1,5% (au lieu de 1,7%) ;
  • pas de fixation d'enveloppe globale (au lieu de 1% de la masses des salaires fixes, env. 1M€).

A noter, la proposition du 25 mars aurait conduit à avoir au moins 35% des salariés à 0 (les mêmes qu’en 2014 ?...).

La discrimination non-cadres/cadres est un choix prenant en compte les exonérations de cotisations patronales sur les bas salaires (< 1,6 SMIC, "loi Fillon"). En 2013, l'entreprise a ainsi économisé 300k€. Somme qui est un manque à gagner sur vos retraites et sécurité sociale (le "trou de la Sécu" il est là) !

Le point sur l’octroi d’un jour de RTT pour les "cadres intégrés" (37h par semaine) si l'année compte 218j travaillés n'a rien à faire là. Cela devrait figurer dans la négociation sur le temps de travail qui est au point-mort. Cette mesure permet d’éviter de payer les 6,2h supplémentaires aux "cadres intégrés" (7,4h * 218 = 1613,2h). Remarquez que ceci n’est pas un cadeau de la direction, c'est un dû. Et encore la direction y gagne : 1j = 7,4h au lieu de 6,2h + 25% = 7,55h ! Il n’y a pas de petits profits...

Comme aucune des revendications de la CGT NRS n'a été retenue, la CGT NRS ne signera pas ce PV de désaccord car il n'y a pas eu de négociation. Juste des propositions de la direction qu'il fallait, ou non, avaliser.

Les "négociations" sur les NAO vont maintenant se décliner dans les filiales.

Chez OAB la première réunion est prévue le 7 avril à 11h. Pas encore de date pour Obiane.

Nous faisons actuellement circuler une pétition pour permettre aux salariés de montrer qu’ils en ont assez de travailler pour ne remonter que dividendes et redevances à Orange (9 M€ en 2014, 20 M€ en 2013, 18 M€ en 2012, …)

Si vous voulez vous faire entendre, soyez nombreux à signer la pétition.

Pour les salariés en assistance technique, demandez-nous un exemplaire à faire circuler.

Sachez aussi que le 9 avril sera un jour de grève national, intersyndical et interprofessionnel contre l'austérité dictée par le gouvernement au profit des banques et du "grand" patronat.

N'oubliez pas que ce que l'austérité que nous subissons au quotidien dans l'entreprise a une cause essentielle : le profit financier court-termiste. Les décisions sont prises dans les syndicats patronaux (MEDEF, SYNTEC, etc.) au niveau du pays pour imposer cela à toutes les entreprises et donc à toute la population.

 

C'est pourquoi nous pensons qu'une grève massive le 9 avril de l'ensemble du personnel de NRS et de ses filiales serait un signal fort pour dire :

STOP à la financiarisation à outrance de l'entreprise

STOP à l'austérité pour les salariés, seuls vrais producteurs de richesse

Augmentation de tous les salaires maintenant !

Page 1 sur 16

Vous êtes ici :